PAROISSE SAINTE CLAIRE D’ASSISE MAMPATIM

Diocèse de Kolda – Sénégal

Párroco: P. Josep Artigas

josep.artigas@escolapia.cat

+ 221 775566671

SITUATION GÉOGRAPHIQUE ET ORIGINE

Il s’agit d’une nouvelle implantation au Sénégal de la communauté Piariste. Initiée en octobre 2017, cette présence dans ce secteur a comme finalité :

La charge pastorale de la PAROISSE SAINTE CLAIRE D’ASSISE   et

– L’implantation d’un PROJET PIARISTE pour les enfants et les jeunes de la zone

La paroisse est située au sud-est du Sénégal entre la Gambie et la Guinée Bissao.  Elle est étendue de 2500 kilomètres carrés environs. La population y habitant sont d’environ 70.000 personnes, composée de plusieurs ethnies.

La paroisse a été érigée le 11 décembre 2005.   Avant son ouverture, le secteur avait été géré comme fondation pendant cinq ans.

La communauté chrétienne -baptisés et catéchumènes- est très petite par rapport à la population globale de la région (1 %).

Il s’agit de petites communautés distribuées un peu dans tous les sens du territoire, si bien qu’il y a des communautés éloignées du centre, Mampatim, de 30 et 37 km.

Seulement quelques peux de la trentaine de familles de Mampatim village ont une certaine tradition chrétiennepuisque résidentes là depuis longtemps et lorsque les pères de Kolda s’y rendaient quelque foi l’année (père Lopy, spiritain).

Par contre celles des villages, nombreuses sont sorties, et s’éveillent encore, à partir du mouvement « néo apostolique ».

 

CADRE NATUREL ET SOCIAL

La région du Fouladou est considéré comme la plus pauvre (sinon la deuxième) du Sénégal- Presque toute la population est originaire d’autres régions du pays, de la Guinée Konakri, Guinée Bissao et Gambie.

Les habitants logent généralement dans des cases traditionnelles de mur en briques d’argile et couverture de paille. Cela tend lentement vers la modernité notamment grâce aux ressources apportées par les fils du lieu qui se trouvent ailleurs au pays et/ou à l’étranger.

Les habitants sont des agriculteurs et éleveurs de bovin et caprin. Certains sont des commerçants. Pendant la saison sèche les habitants sont des exploiteurs des produits naturels de la forêt et de la « brousse », tel le vin de palme et le bambou pour la confection des palissades pour les clôtures des concessions familiales, les cases, les lits, …

Le résultat de l’activité agricole en saison des pluies est très restreint. Il s’agit simplement d’un appoint pour la famille ; il est donc souvent très limité et même insuffisant pour soutenir tous les membres et les frais annuels.

Les jeunes préfèrent partir ailleurs pour y trouver mieux ; même si souvent pour s’investir dans les mêmes activités.

Le Taux de scolarisation dans le secteur est du 50 %.  Et le 32 % des élèves qui finissent le niveau du certificat ne retourne plus à l’école, d’autres même avant. Dans la plupart des élèves se fait sentir un manque de volonté de progresser dans leur formation intellectuelle.

Les services publics sont aussi très déficients.  En ce qui concerne d’eau potable, dans la commune il y a 3 forages, 3 châteaux d’eau, mais l’eau n’est pas servie toute la journée. Dans les villages la population creuse des puits (d’entre 10 et 25 mètres de profondeur). Dans les villages il n’y a pas d’électricité dans les villages et à Mampatim un groupe électrogène fournit du courant électrique seulement 3-4 heures la journée, de 19 heures à minuit et demie.

 

L’ACTIVITE PAROISSIALE

LES COMMUNAUTÉS ECCLÉSIALES DE BASE

La Communauté de Mampatim village :

  • Composée d’une trentaine de familles
  • Un bon nombre des membres de ces familles est baptisé, notamment les enfants.
  • Malgré le nombre réduit, la participation aux célébrations et organisations paroissiales n’est pas au 100 % (les gens sont très dépendants de l’activité économique)
  • Au sein de la communauté on sent une forte présence active d’enseignants non autochtones.
  • Les CVAV, la Chorale, …, y sont bien organisés

Les Communautés des villages

  • Il y a 9 communautés des villages qui ont des services périodiques, toutes les semaines, (messe ou célébration)
  • Il s’agit de Communautés de 30-80 personnes (compris les tout petits enfants).
  • Il y a 2 communautés encore en prospection
  • Pratiquement personne est baptisé et bon nombre des baptisés ne sont pas « bien » mariés ou ils sont polygames.

LES ORGANISATIONS PAROISSIALES

LES ENTITÉS :  Groupe de catéchistes, les chorales, amicale des jeunes, amicales des fonctionnaires, la Caritas, les enfants de cœur, les CV.AV, l’association de femmes, les Equipes Notre Dame.

Sont aussi organisés et fonctionnels le Conseil pastoral paroissiale, avec des représentants des CEB (villages) et des entités, et le Conseil pour les affaires économiques, qui celui-là est pour le moment moins opérationnel.

L’ACTIVITÉ PASTORALE

On peut considérer que la paroisse est dans un « TERRAIN DE PREMIÈRE ÉVANGÉLISATION »

Nous constatons à Mampatim :      

  • Un défaut encore dans l’organisation de la communauté, mais surtout …
  • Un engagement des adultes très déficient, puisque…
    • Très préoccupés pour le matériel (« vin de palme », bambou, porcs, …).
    • Influencés par l’esprit ambient :
      • Manque d’intérêt sur ce qui est de la vie commune
      • Résistance première sur tout ce qui vient d’ailleurs (?)
    • Très ancrés dans les traditions ethniques
    • Parfois trop dépendants du groupe enseignants non autochtones, …

Et dans les petites communautés des villages :

  • Ces communautés sont constituées par des groupes de 2 – 5 … familles de 1 – 3 villages voisins.
  • Très peu de leurs membres sont baptisés. Et très peux connaissent l’essentiel de la vie chrétienne (prières, célébrations, catéchisme, …)
  • Les peu de personnes qui pourraient être catéchistes (jeunes-adulte qui comprend un peu français) ne sont pas baptisés.
  • Les communautés sont composées d’ethnies diverses : ballantes, peulhs, kognaguis (difficulté de la langue).
  • Manque de jeunes pour encadrer les enfants (qui sont assez nombreux). Les jeunes peuvent être ailleurs aux études, travail, …
  • Notre présence suscite l’éveil de familles dispersées, qui avaient pratiquée ailleurs ou qui étaient chez les néo-apostoliques, …

Dans ces communautés la présence des agents pastoraux est périodique et régulière, hebdomadaire. Nous insistons sur l’organisation des communautés, la catéchèse des enfants et des adultes, la célébration de la foi et l’engagement à la vivre en communauté pour le bien-être de tous les cohabitants.

 

NOS DEFIS                

Liturgie

Nous voulons que toutes les CEB célèbrent dignement la foi en communauté et régulièrement toutes les semaines ; et avec la présidence du père fréquemment (toutes les deux semaines) aussi selon le programme fixé.     Le réaliser par …

… Un programme de visites aux communautés, la formation des catéchistes, l’utilisation des langues locales, l’organisation des agents du culte (chorales, lecteurs, …), l’aménagement des espaces pour le rassemblement et culte (chapelles), …

Évangélisation et catéchèse.

Nous désirons que les chrétiens et sympathisants des communautés connaissent toujours davantage et vivent mieux Jésus, sa « doctrine », son témoignage de vie…  Le réaliser par …

… La formation de catéchistes locaux, la disponibilité de catéchistes permanents, l’organisation effective de la catéchèse dans tous les CEB, l’adaptation des homélies aux fidèles des CEB, la disponibilité des textes de catéchèse en langue, …

Pastorale Sociale.

Nous nous efforçons pour que la paroisse s’engage davantage à faire présent le Règne de Dieu, œuvrant pour une société plus juste, plus humaine et plus joyeuse pour tous.    Et cela par …

… l’organisation et l’animation des comités ad-hoc la « Caritas » paroissiale dans les communautés, l’insistance sur la prise en charge financière de la vie paroissiale, la formation et organisation aux activités communautaires pour la vie de la communauté et les soutiens aux pauvres, la promotion du volontariat parmi les jeunes aux activités pour le bien-être des populations villageoises, …

Pastorale familiale.

Nous voulons que les communautés ecclésiales de Base soient bien organisées et les familles bien soutenues et animées.   Le réaliser par …

… l’établissement et pratique d’un programme de suivi des CEB avec la participation de tous les agents pastoraux (P-S), la pratique les orientations pastorales du diocèse sur la famille, les visites aux familles, l’accompagnement du mouvement « Equipes Notre Dame », le suivi rapproché du mouvement des femmes pour un meilleur engagement de toutes les femmes, leur implication a la vie de la paroisse, à l’encadrement des enfants, …

Éducation non formelle et Mouvement Calasanz

Nous voulons que les enfants et les jeunes soient objet d’une attention particulière en vue de leur éducation et formation pour un avenir meilleur pour tous.  Cela par …

… l’organisation et suivie des mouvements d’AC du milieu : CV.AV, enfants de cœur, …, l’organisation régulière des activités des Communautés Éducatives pour les enfants du secteur, l’engagement et à la formation des jeunes du même secteur comme moniteurs volontaires, la pratique du programme de rencontres du groupe vocationnel de la paroisse, l’organisation du Mouvement Calasanz, et en donnant à toutes les activités avec les enfants et les jeunes le caractère particulier piariste : accueil préférentiel des plus démunis, ambiance simple et accueillante, dévouement et générosité dans l’action, explicitation de la dévotion mariale, …

Dans ce même sens et …

… DANS UN « TERRAIN » DE GRANDE PAUVRETE (économique et culturelle)

Participer à « MISE EN PLACE du Projet de développement social et économique de la population du FOULADOU – Mampatim, par la promotion, la formation et l’épanouissement des jeunes du milieu. En…

… Commençant la première partie du grand projet avec la construction du Centre socio-culturel, l’organisation du groupe d’animateurs et d’encadreurs du Centre, compter avec les jeunes participants au Mouvement Calasanz(animer, former, responsabiliser …), l’étude encore du milieu social et la sensibilisation de la population, …

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies