C/ Tarapacá, esquina Maestranza

Párroco: P. José Antonio Gimeno Ortega

Facebook: parroquiadebarrancas@gmail.com

Teléfono: 56 352211253

Tfno: +237 6 98 15 63 71

La paroisse de Santa Luisa de Marillac est située dans la ville de San Antonio, au Chili. Il est confié au PP. Piaristes le 3 avril 1983. De cette date jusqu’à aujourd’hui, nous avons été présents dans cette ville, accomplissant notre mission pastorale avec le charisme piariste.

La paroisse s’est développée au fil du temps. Il compte actuellement six chapelles. Les habitants du territoire paroissial sont environ 30 000. Ce sont des gens, en général de faible classe sociale, des ouvriers du domaine, de la construction, de la mer. Certains ont de petites entreprises et d’autres sont des professionnels. Il y a un autre nombre de personnes qui vivent dans la rue et sur des terres prises.

San Antonio est le principal port de fret du Chili. Depuis quelques années, il y a un conflit social important: la réduction des emplois, qui a provoqué l’appauvrissement de nombreuses familles. Il faut ajouter à cela l’épidémie sociale qui s’est produite dans tout le Chili, qui a encore aggravé la situation économique et l’instabilité sociale.

Un autre facteur important à prendre en compte est l’arrivée d’immigrants haïtiens, vénézuéliens et colombiens, qui a favorisé un multiculturalisme qui n’avait pas eu lieu jusqu’à présent.

  • Conseil Pastoral
  • Conseil économique
  • Ministres extraordinaires de l’Eucharistie
  • Légion de Marie
  • Mouvement Calasanz
  • Catéchèse de la première communion
  • Catéchèse de confirmation
  • Catéchèse familiale
  • Groupe de liturgie
  • Caritas
  • Pastorale carcérale
  • Mouvement charismatique
  • Mouvement «Madrugadores»
  • Groupe de personnes âgées
  • Chœurs
  • Groupe d’immigrants
  • Groupe de mission partagée
  • Cours d’espagnol pour les immigrants haïtiens

Il existe différentes initiatives pour stimuler la vie pastorale dans les différentes chapelles. Un projet est en préparation pour ouvrir les installations à la communauté et renforcer l’engagement social de l’Église, la présence de l’Église dans le monde de la culture et tout ce qui a à voir avec le ministère social. Il est prévu de renforcer le dialogue avec les institutions sociales.

Nous lancerons, à la fin de la pandémie, à notre retour à la nouvelle normale, le Centre Calasanz, qui sera principalement une école de devoirs pour les enfants des familles les plus vulnérables de notre communauté, ainsi qu’un projet d’aide et de promotion des femmes, en créant des ateliers de couture pour réaliser avec elles une micro-entreprise.

P. José Antonio Gimeno. Sch.P.

 

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies